L'agroécologie

L-agroecologie-banner

L’agroécologie est la science et le savoir-faire derrière l’agriculture durable. Elle tient compte des effets environnementaux, du bien-être des animaux et d’aspects sociaux humains. Elle combine la recherche scientifique, les connaissances locales et les innovations des communautés agricoles autochtones et paysannes.

Les principes de base de l’agroécologie incluent :

  • accroître la biodiversité au maximum;
  • recycler localement les ressources naturelles disponibles pour améliorer la fertilité des sols; et
  • mettre l’emphase sur les interactions et la productivité dans l’ensemble du système agricole.

L’agroécologie utilise comme point de départ les connaissances et l’expérimentation des paysans et fermiers à la place de la diffusion verticale de la science et technologie agricoles. Elle exige un niveau élevé de connaissances et met l’accent sur des techniques peu coûteuses adaptées à l’écosystème local. Elle applique une approche holistique à l’agriculture qui tient compte d’une large gamme de conditions et de problèmes. Puisque l’agroécologie reconnaît le caractère spécifique de chaque écosystème, elle peut inclure des méthodes comme l’agriculture biologique, mais elle n’adhère à aucune méthode d’agriculture particulière.

Aujourd’hui, les systèmes de production agroécologiques sont considérés des éléments essentiels de systèmes de production alimentaire socialement équitables qui font la promotion de la souveraineté alimentaire et de la conservation de ressources naturelles de grande valeur.

À la fine pointe de l’innovation

Les petits paysans et fermiers produisent la majeure partie de notre nourriture : 70 pour cent pour être plus précis, et ce, sur seulement 25 pour cent des terres arables. Dans un monde où les changements climatiques sont de plus en plus importants et la population augmente, la question centrale concernant nos systèmes alimentaires est sans aucun doute comment nourrir 9 milliards de personnes. Plusieurs études ont montré qu’à elle seule, l’adoption des méthodes de l’agroécologie permettrait aux petits agriculteurs de doubler la production d’aliments au cours des 10 prochaines années.

À l’avenir, la production d’aliments devrait être basée sur l’utilisation non seulement d’approches moins dommageables pour l’environnement, mais aussi de technologies socialement équitables. C’est exactement ce que fait l’agroécologie. Les principes de l’agroécologie forment une approche de pointe à la production agricole permettant aux fermes d’atteindre les niveaux de diversité, d’intégration, d’efficacité, de résilience et de productivité élevés dont elles ont besoin pour s’adapter et alimenter le monde.

Peut-on étendre l’agroécologie à l’ensemble du secteur agricole?

La caractéristique la plus importante de l’agroécologie est probablement sa capacité à être appliquée partout.

Pour ce faire, il faut surmonter plusieurs obstacles au développement de l’agroécologie, notamment un manque d’information des paysans, des fermiers et des agents de vulgarisation, des lacunes en matière d’accès aux terres, des problèmes d’infrastructure et des échecs de commercialisation.

L’accès à la terre pour les petits agriculteurs et familles paysannes revêt une importance clé pour la souveraineté alimentaire. Les échanges et les ateliers entre fermiers, comme le mouvement Campesino à Campesino (CAC) qui encourage le partage des expériences, des idées et de l’information, jouent également un rôle crucial dans la durabilité à long terme de l’agroécologie. La formation, les écoles de terrain en agriculture, les démonstrations à la ferme et les visites terrain jouent toutes un rôle important dans la généralisation de l’agroécologie.

Ces approches doivent aller main dans la main avec les approches participatives qui mettent à profit la riche tradition de connaissances agricoles des populations paysannes et autochtones. De plus, elles assurent la conservation de la biodiversité agricole et des ressources génétiques de ces communautés. En même temps, des réformes politiques sont essentielles pour permettre la généralisation de l’agroécologie.

Liens et ressources

Read 1649 times Last modified on Monday, 16 March 2015 14:47
LottaHitschmanova tbnQu’est-ce qui se cache dans USC?

USC Canada, autrefois le Comité du service unitaire du Canada, a été fondé en 1945 par Lotta Hitschmanova, Ph. D.. Aujourd’hui, nous nous appelons simplement USC Canada – mais nous cultivons encore les semences que Lotta a semées. Pour en savoir plus sur notre fondatrice, Lotta Hitschmanova, veuillez consulter Notre Fondatrice.

Newsletter

Recevez notre Cyberbulletin pour être au courant!

Contactez-nous

Écrivez-nous
  • Téléphone: 1-800-565-6872

Communiquez avec nous

Suivez-nous sur les réseaux sociaux!
Share Share Share Share Share
You are here: Home Les questions L'agroécologie