Timor Leste

timor leste 700-370

Le Timor-Leste (ou Timor-Oriental) est un minuscule État insulaire du Pacifique Sud. Il compte un peu plus d’un million de personnes dont la plupart vivent dans des communautés rurales entourées de paysages d’une beauté remarquable. Mais la vie n’y est pas facile pour autant.

Le Timor-Leste continue de subir les répercussions d’une guerre d’indépendance contre l’Indonésie qui a duré des décennies (et a pris fin en 1999 avec un référendum sur l’autonomie). Mais ce jeune pays fait preuve d’un enthousiasme certain pour le changement et l’amélioration et est très fier de sa brève histoire.

La situation du Timor-Leste est maintenant relativement stable, mais ce pays demeure l’un des plus pauvres de la planète. Quarante pour cent de sa population vit dans la pauvreté.

Les défis

Les paysans timorais pratiquaient traditionnellement l’agriculture nomade ou itinérante – brûlis et jachère des champs après la récolte avant de passer à des terres plus fertiles dans les vallées, le long des cours d’eau et des terres planes en zone montagneuse. Cependant, les conflits et les politiques gouvernementales de réinstallation ont poussé les paysans à adopter l’agriculture sédentaire.

La déforestation qui a eu lieu durant les années du conflit a eu des effets à long terme sur les bassins versants et les ressources forestières.

La plupart des communautés agricoles se trouvent sur des terres fragiles qui ont subi la déforestation. Le riz et le maïs, deux des denrées de base les plus importantes, sont souvent cultivés sur des terres escarpées très susceptibles à la dégradation.

Au cours des dernières années, les profondes variations dans les précipitations ont rendu les pratiques agricoles traditionnelles des paysans timorais et les cycles de plantation de moins en moins fiables. La diversité génétique des principales cultures (riz, maïs et haricots) est faible, ce qui laisse peu d’options pour gérer ces défis environnementaux. Dans ce climat tropical humide, les pertes d’aliments durant leur stockage et en champ constituent un défi supplémentaire. L’amélioration du stockage adapté aux conditions locales et de la gestion des ravageurs sont des solutions importantes.

USC Canada au Timor-Leste

Le programme d’USC Canada au Timor-Leste est en train de transformer le paysage. Dans les communautés à flanc de colline, la construction de terrasses réduit l’érosion des sols et améliore leur fertilité tant pour le jardinage potager que la production en champ. Les paysans établissent des coupe-vent et brise-vent formés d’arbres et d’arbustes et nourrissent les animaux à l’étable pour réduire le pâturage des animaux qui nuirait à la régénération de la végétation et des sols. Dans les villages côtiers et les communautés en altitude, la construction de terrasses de pierres et la plantation d’arbres restaurent les flancs de colline déboisés et dégradés.

Le travail d’USC Canada au Timor-Leste suit une approche de gestion des bassins hydrographiques. Les 18 communautés participantes occupent des points stratégiques le long du fleuve Laclo. En appliquant des techniques comme les murets de terre et la protection des rives des cours d’eau, les paysans restaurent et améliorent le bassin hydrographique, réduisent l’érosion, les inondations et la contamination de l’eau.

Ce paysage varié est utilisé pour cultiver une diversité de cultures sans empiéter sur les forêts et les prairies naturelles. Les communautés participantes témoignent qu’elles mangent maintenant trois fois par jour ou plus, comparativement à l’unique repas par jour qu’elles consommaient auparavant. Le gouvernement timorais et plusieurs universités ont reconnu le succès du programme d’USC Canada à collaborer avec les chercheurs, à former les travailleurs agricoles et à fournir des avis concernant les programmes gouvernementaux et les nouvelles politiques et législation sur les semences.

Les partenaires nationaux d’USC Canada

USC Canada a commencé son travail au Timor-Leste en fournissant des fonds d’urgence à des communautés rurales pour de l’alimentation et des abris en 1997 et à nouveau à la suite des tragiques événements violents de 1999.

Le programme s’est ensuite axé sur l’agriculture durable, en se concentrant sur les moyens de subsistance durables et une agriculture axée sur la biodiversité. Bien que sa présence directe sur le terrain était nécessaire lorsqu’USC Canada a commencé son travail au Timor-Leste indépendant, le contexte a considérablement changé depuis. Avec notre soutien, le groupe d’employés anciennement d’USC Canada au Timor-Leste fait aujourd’hui partie de l’équipe de RAEBIA, une ONG timoraise locale.

USC Canada a porté une attention particulière au développement organisationnel de l’équipe pour s’assurer que RAEBIA ait non seulement les compétences et connaissances requises pour assurer le suivi et évaluer les progrès, mais aussi la possibilité d’accéder à des fonds de sources autres qu’USC Canada.

Activités principales : diversification des cultures et des moyens d’existence

Le programme d’USC Canada axé sur la biodiversité travaille avec des communautés entières – femmes, hommes et jeunes – à augmenter la production alimentaire, à atténuer la dégradation environnementale et à améliorer les opportunités économiques.

Au Timor-Leste, les jardins potagers fournissent de la nourriture tant pour la consommation de la famille que le marché. USC travaille à diversifier et à améliorer ces jardins potagers en distribuant une variété de semences de différentes cultures et en formant les paysans en horticulture et compostage. En plus d’améliorer la nutrition des paysans et de leurs familles, la diversité des cultures augmente la quantité, la sélection et la valeur des produits que les paysans peuvent vendre sur le marché.

Le projet fournit aussi aux familles paysannes des occasions de générer des revenus supplémentaires au moyen d’activités comme la pisciculture, la mise en marché, la transformation des aliments et la production de café. La formation en amélioration des troupeaux, la construction de stalles, la production de fourrage et les soins vétérinaires ont encouragé le développement de l’élevage et de l’aquaculture.

Read 6260 times Last modified on Friday, 20 February 2015 01:37
More in this category: Canada »
LottaHitschmanova tbnQu’est-ce qui se cache dans USC?

USC Canada, autrefois le Comité du service unitaire du Canada, a été fondé en 1945 par Lotta Hitschmanova, Ph. D.. Aujourd’hui, nous nous appelons simplement USC Canada – mais nous cultivons encore les semences que Lotta a semées. Pour en savoir plus sur notre fondatrice, Lotta Hitschmanova, veuillez consulter Notre Fondatrice.

Newsletter

Recevez notre Cyberbulletin pour être au courant!

Contactez-nous

Écrivez-nous
  • Téléphone: 1-800-565-6872

Communiquez avec nous

Suivez-nous sur les réseaux sociaux!
Share Share Share Share Share
You are here: Home Ce que nous faisons Semences de la survie Seeds of Survival Timor Leste