Mali

Mali-banner1

Les défis

Le Mali comprend trois zones climatiques, mais en général, le pays connaît deux saisons marquées de pluies et de sécheresse. Les sécheresses causent souvent des pertes de récolte désastreuses et il faut parfois planter jusqu’à trois fois pour obtenir une seule récolte. Lorsqu’il pleut, toute la pluie peut venir en même temps et causer des inondations ou l’engorgement du sol avec des effets catastrophiques sur les cultures.

La répartition irrégulière des pluies et les saisons pluvieuses très courtes et imprévisibles demeurent les principaux obstacles à la production adéquate d’aliments et à la sécurité alimentaire des communautés paysannes. Il est extrêmement important de produire des semences adaptées aux conditions locales qui peuvent survivre à l’environnement hostile. 

En plus des sévères conditions climatiques, les récents troubles politiques qui ont touché le pays, notamment dans le nord, y compris dans la zone de Douentza, et le fragile retour à la paix constituent d’autres obstacles importants à la sécurité alimentaire, nutritionnelle et économique.

USC Canada au Mali

Le programme d’USC Canada au Mali est fondé sur plus de deux décennies de présence active, particulièrement dans le nord du pays. USC-Mali est active dans 31 communautés de la région de Mopti. Notre programme Semences de la survie est mis en œuvre conjointement avec les petits paysans pour renforcer la résilience des systèmes agricoles locaux et appuyer les systèmes d’approvisionnement en semences communautaires.

Mali-girl-with-okra

USC Canada travaille également avec Cab Dèmè So, une ONG malienne, dans la commune de Safo à l’extérieur de la capitale, Bamako, qui intervient dans 14 villages pour accroître l’agro-biodiversité et ainsi améliorer la souveraineté alimentaire.

Au cours des cinq dernières années, grâce à notre appui, le réseau de sept banques de semences déjà établies a augmenté à neuf banques de semences communautaires (BSC) et une banque de gènes au champ, et ce, malgré la forte instabilité politique et le conflit armé. Les réseaux paysans et les banques de semences, qui étaient bien établis dans les communautés du programme, ont permis à la plantation, à la récolte et à l’adaptation de continuer.

Le rôle d’USC Canada est d’appuyer les efforts de la communauté pour construire et accroître la résilience dans cet environnement difficile. Notre programmation vise à diversifier les variétés de cultures plantées pour mieux répartir les risques de pertes. Pour ce faire, USC Canada place la biodiversité au cœur de son travail en faisant la promotion tant des banques génétiques (conservation de la diversité) que des banques de semences (multiplication et dissémination des variétés adaptées aux conditions locales). Chaque saison, la conservation et le partage des semences des variétés les plus rustiques de millet, de haricots et de sorgho procurent aux paysans un nombre croissant de choix pour leurs cultures.

Partenaires nationaux d’USC Canada

Une caractéristique centrale du programme est d’appuyer les organisations paysannes. USC-Mali travaille étroitement avec les paysans et a appuyé la création de la coordination des comités villageois de gestion, suivi et évaluation (CCVGSE) et le réseau de banques de semences communautaires (BSC) à Douentza. Les deux organisations ont joué un rôle clé depuis le début du conflit dans le nord du Mali, en réalisant l’accompagnement communautaire, la collecte de données et le suivi des activités du programme.

Cab Dèmè So collabore et donne son appui à la coopérative Dunka Fa à Safo et aux groupes de femmes, notamment ceux qui sont actifs dans les fermes écologiques de Dognoumana et de Somabougou. Le programme est centré sur le renforcement de la souveraineté alimentaire et de la biodiversité à travers l’augmentation de la production, la multiplication des variétés de culture et les activités de mise en marché des légumes. Cab Dèmè So cherche à consolider le leadership des femmes paysannes et à améliorer leurs revenus en créant des fermes écologiques de production maraîchère commerciale et agroforestière et en fournissant un appui et un accompagnement à 56 groupes de femmes. De plus, Cab Dèmè So réalise beaucoup de campagnes de sensibilisation en appuyant un groupe de jeune théâtre actif sur des thèmes comme le compostage biologique et l’accès aux banques de semences et de gènes.

Activités principales

Notre programme Semences de la survie au Mali est axé sur la réduction de la dépendance envers les semences étrangères. Il vise à permettre un meilleur accès aux semences par la conservation dans les BSC et la multiplication et l’amélioration des cultures au moyen d’activités de sélection variétale participative (SVP). Les paysans ont diversifié les types de cultures qu’ils produisent et ils cultivent des variétés locales améliorées, ce qui renforce la sécurité en semences des communautés. Presque 3 000 paysans participent aux activités de SVP – un élément crucial de l’expansion de la diversité des semences et de l’adaptation aux changements climatiques.

Les activités d’adaptation aux changements climatiques du programme malien comprennent des travaux de conservation des sols et de l’eau, d’agroforesterie et de multiplication de variétés locales améliorées. Ces dernières années, le programme Semences de la survie d’USC-Mali a été centré sur :

  1. l’accroissement de l’autonomie des organisations paysannes
  2. la consolidation de l’égalité des sexes à toutes les étapes des activités d’agrobiodiversité
  3. le développement de la production de semences horticoles, de l’horticulture commerciale durant la saison froide et des activités de conservation postrécolte et de transformation
  4. le travail en cours comprend la SVP, les BSC (par la fourniture de semences, d’équipements et de fonds de crédit), et divers ateliers de formation pour les producteurs et les gestionnaires de BSC et de banques de céréales.

Une bonne partie de la programmation concerne la production de cultures commerciales. La programmation d’horticulture commerciale et les dons de semences ciblent notamment les femmes paysannes de manière à accroître la sécurité économique et nutritionnelle des ménages. USC Canada et nos partenaires ont fourni des semences à des centaines de femmes qu’elles peuvent cultiver tout au long de l’année.

Une ferme écologique a déjà démarré ses activités de production horticole et d’agroforesterie alors qu’une deuxième ferme est en voie d’être mise sur pied. Les femmes utiliseront cette ferme pour l’horticulture commerciale et l’agroforesterie d’espèces ayant une grande valeur commerciale.

Read 5657 times Last modified on Saturday, 21 February 2015 22:25
More in this category: « Sénégal Éthiopie »
LottaHitschmanova tbnQu’est-ce qui se cache dans USC?

USC Canada, autrefois le Comité du service unitaire du Canada, a été fondé en 1945 par Lotta Hitschmanova, Ph. D.. Aujourd’hui, nous nous appelons simplement USC Canada – mais nous cultivons encore les semences que Lotta a semées. Pour en savoir plus sur notre fondatrice, Lotta Hitschmanova, veuillez consulter Notre Fondatrice.

Newsletter

Recevez notre Cyberbulletin pour être au courant!

Contactez-nous

Écrivez-nous
  • Téléphone: 1-800-565-6872

Communiquez avec nous

Suivez-nous sur les réseaux sociaux!
Share Share Share Share Share
You are here: Home Ce que nous faisons Semences de la survie Seeds of Survival Mali