Loïc Dewavrin est un producteur de grains biologiques (céréales, soya et grains oléagineux) - et un gardien de semences à grande échelle.

Cliquez sur les caractéristiques d'une bonne semence pour en apprendre plus.

SAVEUR

Une bonne semence se développe en un aliment que l'on veut manger, sentir et savourer.

Chaque région, culture ou pays produit des aliments et des saveurs uniques. L'industrialisation du système alimentaire des 60 dernières années a malheureusement sacrifié les traditions et les innovations locales au profit d'une uniformité mondiale. Les gardiens de semences, en sélectionnant les semences issues des cultures les plus savoureuses, assurent la préservation de goûts uniques et traditionnels qui se démarquent de ce que produit une industrie homogène. La sauvegarde de semences éprouvées permet de jouir, année après année, de saveurs uniques.

PEUT ÊTRE CONSERVÉE

En plus de produire un aliment de qualité, une bonne semence engendre d'autres bonnes semences lesquelles sont à leur tour conservées, partagées et ressemées.

C'est ce que font les agriculteurs depuis des millénaires. MAIS ce ne sont pas toutes les semences qui peuvent être sauvegardées. Leur pérennité est souvent compromise pour des raisons légales, ou parce qu'il s'agit d'hybrides qui ne produiront pas de « lignées stables », c.-à-d. de générations qui ressembleront aux plants qui ont produit les semences. Ce type de semences peut bien produire des aliments, mais il réduit considérablement les possibilités de sauvegarde. Une bonne semence transmet ses gènes à chaque génération.

RESPECTE ÉCOSYSTÈME

Une bonne semence maintient et améliore la santé de l'environnement.

Bien qu'elle puisse paraître désordonnée et aléatoire, la nature sait ce qu'elle fait. Les écosystèmes sont des cycles robustes et résilients composés d'êtres vivants, d'air et de sol. Chacun y joue un rôle. Les agriculteurs organisent ce qui paraît être chaotique en une culture productive. Une bonne semence joue un rôle essentiel dans ce système écologique. Le rôle essentiel de se développer en une plante qui sera pollinisée par les abeilles, sans que celles-ci s'intoxiquent de pesticides. Le rôle essentiel de former des associations bénéfiques avec les microorganismes du sol qui permettent à la plante d'absorber des nutriments. Le rôle essentiel de croître sans dépendre d'ajouts massifs de fertilisants ou de pesticides qui s'infiltrent dans les nappes d'eau et qui tuent les poissons en aval. Une bonne semence travaille avec la nature, et non contre.

ADAPTÉES AUX CONDITIONS LOCALES

Une bonne semence tire tous les bénéfices du sol, de l'eau et de la lumière disponibles dans son environnement, et est résistante aux maladies et aux insectes locaux.

Les semences conservées des meilleures récoltes et semées l'année suivante sont les mieux adaptées à leur environnement. Puisqu'il s'agit de semences sélectionnées de plants A+ d'une région donnée, elles contiennent assurément les traits adaptés qui leur permettront de survivre dans le futur. Par exemple, les cultures qui sont parvenues à produire des fruits dans des conditions sèches produiront probablement des semences résistantes à la sècheresse. Ces semences deviennent « adaptées localement », prêtes à pousser dans les conditions locales.

Avantage de plus, les semences adaptées localement que les agriculteurs ont conservées ne dépendent pas, pour leur croissance, d'ajouts massifs de substances – souvent nocives et coûteuses. Les abeilles vous remercieront.

VALEUR NUTRITIVE

Une bonne semence produit des aliments qui répondent aux besoins des agriculteurs ET des consommateurs.

La qualité et la diversité nutritives l'emportent sur la quantité et la conformité. Durant les 60 dernières années, l'agriculture industrielle s'est affairée à produire des quantités massives de récoltes uniformes, favorisant le rendement aux dépens de la valeur nutritive et de la saveur. Même parfois en oubliant complètement le contenu nutritionnel. On doit maintenant manger trois brocolis pour obtenir la même quantité de calcium que contenait, en 1950, un seul brocoli. La pomme de terre canadienne typique a perdu 100% de sa vitamine A.

Si les gardiens de semences ne sauvegardaient pas de bonnes semences, il deviendrait de plus en plus difficile d'avoir accès à de bons aliments nutritifs.

BIODIVERSIFIÉE

Une bonne semence est un noyau de biodiversité et de résilience.

Chaque cultivateur travaille dans des conditions qui varient d'un endroit à l'autre – parfois même d'une ferme à l'autre. Une ferme peut avoir des pluies printanières continues, un gel tardif et un sol argileux alors qu'une autre aura des étés brûlants, aucun gel à mentionner et un sol sablonneux. Les semences développées et vendues par les grandes entreprises et destinées aux cultures à grande échelle et aux conditions optimales sont incompatibles avec la biodiversité de la nature. Des semences diversifiées sont capables de s'adapter à des climats, des sols et des stress environnementaux de toutes sortes ce qui permet aux agriculteurs de conserver le choix, la beauté, la saveur et l'abondance.

Selon l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO), la diversité des cultures a chuté de 75% au cours du siècle dernier. Les agriculteurs du monde entier ont vu leurs variétés locales remplacées par des variétés importées et génétiquement uniformes. La sauvegarde des semences joue un rôle crucial dans le revirement de cette situation.

POTENTIEL

Une bonne semence a plus d'un tour dans son sac.

Presque tout ce que l'on mange provient d'une poignée de matériel génétique enveloppé dans une semence. Une semence porte des traits qui seront transmis aux générations futures et contient certaines caractéristiques cachées ou dormantes qui restent inconnues. Ces caractéristiques potentielles ne sont pas toujours exprimées (ni utilisées) dans le présent, mais elles demeurent là, prêtes à entrer en action. Ce potentiel est très important face aux changements climatiques que nous vivons.

Alors que le climat devient de plus en plus erratique et que les conditions de culture elles, deviennent de moins en moins prévisibles, les gardiens de semences qui sauvegardent le potentiel et la diversité sont plus importants que jamais.

ACCESSIBLE

Une bonne semence est disponible et abordable pour les agriculteurs.

Pour qu'une bonne semence puisse être utilisée, les agriculteurs doivent pouvoir y avoir accès, n'est-ce pas ? Au Canada, nous importons la majorité des semences de légumes parce que les marchés canadiens de semences ne peuvent répondre aux besoins des agriculteurs en termes de qualité, de quantité et de diversité. Dans les pays du sud où les marchés de semences peuvent être relativement étroits, plusieurs agriculteurs doivent s'endetter lourdement pour acheter les semences commerciales vendues à prix élevés.

Il existe dans le monde plusieurs gardiens et producteurs de semences qui travaillent pour changer la situation, mais ils ont besoin de notre soutien. Que l'on soit agriculteurs ou non, les semences, on y tient tous.

Faites votre part.

FR-vive-les-semences-DROIT

... parce les bonnes semences sont bonnes pour :

Un fort lien unit les aliments que nous mangeons à l'environnement. Tout ce qui touche à la production alimentaire – la semence utilisée par l'agriculteur, les procédés de cultures, la transformation, l'emballage et le transport – affecte la santé des écosystèmes.

Votre choix d'acheter et de faire pousser de bonnes semences affecte positivement tous les maillons de la chaîne alimentaire, jusqu'au sol.

Les bonnes semences ne sont pas seulement bonnes pour l'environnement. Elles le sont pour vous. Les gardiens de semences font leur sélection en fonction de la valeur nutritive. Alors nous célébrons les semences parce qu'elles sont délicieuses – et nutritives.

Des générations de fermiers de famille ont sélectionné, sauvegardé et partagé leurs meilleures semences, contribuant à une diversité qui porte les traces du temps. Ils ont sauvegardé de milliers de variétés – 20 000 variétés seulement pour le maïs – chacune possédant ses propres forces et s'adaptant, saison après saison, aux conditions de culture changeantes. Elles sont devenues résilientes. Des variétés résistent aux maladies ou aux insectes nuisibles. D'autres tolèrent les intempéries comme la sècheresse, les inondations ou les gels hâtifs. Certaines ont un meilleur rendement, ou une valeur nutritive accrue. Tous ces traits sont nécessaires, maintenant plus que jamais, à la propre résilience de nos communautés.

Il nous appartient de sauvegarder cette diversité – en la mangeant ! Célébrons l'innovation d'une agriculture qui valorise la diversité et contribue à la résilience.

En tant que consommateur, vous avez votre mot à dire sur la façon dont les aliments parviennent à votre assiette. Lorsque vous soutenez le droit des agriculteurs à sauvegarder leurs semences, vous créez un changement dans le système alimentaire. Lorsque vous choisissez des aliments issus de semences sauvegardées par des agriculteurs, vous consommez des aliments locaux, donnez de l'autonomie à nos agriculteurs, respectez l'environnement et permettez la survie d'un savoir-faire et d'une conscience liés à la sauvegarde des semences. Voilà les piliers de la souveraineté alimentaire.

Célébrons les semences qui sont à la base de la souveraineté alimentaire.

Et nous célébrons les semences parce qu'il est de plus en plus difficile de trouver de bonnes semences.

Notre système alimentaire actuel mise sur le rendement, l'uniformité et des conditions de culture optimales. Les semences utilisées dans ce système sont souvent faciles à trouver parce que, et bien, elles sont partout.

Il existe toutefois deux outils vous permettant de partir à la recherche de bonnes semences au Canada – le catalogue de semences de Semences du patrimoine et l'explorateur de semences de l'Initiative de la famille Bauta sur la sécurité des semences au Canada. Bonne chasse !

bonne semences bons aliments GAUCHEFR-faites-votre-part-DROIT

Tout le monde peut participer à la sauvegarde des semences. Voici comment :

MANGEZ-EN
Faites parler votre estomac, encouragez la diversité des semences en choisissant les aliments que vous mangez. Découvrez des variétés inhabituelles de fruits et de légumes et encouragez autant que possible les fermiers locaux qui utilisent des semences écologiques. Cet été, gardez l'œil ouvert pour le logo « Les semences, j'y tiens » dans les marchés fermiers près de chez vous. Sachez une chose : si vous ne les mangez pas, vous les perdez.

FAITES-EN POUSSER
Mettez-vous au défi de faire pousser des variétés de plantes intéressantes à partir des semences de semenciers locaux. Sauvegardez les semences de vos récoltes et partagez-les. Pour apprendre les rudiments de la culture de légumes populaires, consultez le guide rapide pour débutants en cliquant ici. Pour obtenir de l'information plus approfondie, procurez-vous le guide « La conservation des semences » de Semences du patrimoine. Semences du patrimoine offre un éventail de ressources et les passionnés novices pourront repérer les semenciers locaux à l'aide de leur Catalogue des semences canadiennes. Ou essayez encore l'Explorateur des semences de l'Initiative de la famille Bauta sur la sécurité des semences au Canada, qui vous permet de faire des recherches par variété de semence, par entreprise ou par endroit.

ÉDUQUEZ-VOUS
Apprenez-en plus sur l'univers des semences. Alors que les lois, la règlementation et les marchés qui affectent les semences subissent des perturbations dans le monde entier, les changements climatiques ajoutent un nouveau défi pour les agriculteurs et les semences. Explorez Seedmap.org pour en apprendre davantage sur les menaces mondiales qui pèsent sur les semences et les façons dont les gens ripostent. Inscrivez-vous à notre bulletin trimestriel « Les semences, j'y tiens » afin de recevoir directement dans votre boîte courriel des nouvelles et des conseils pratiques concernant la sauvegarde des semences.

AMORCEZ LA CONVERSATION
Disséminez les connaissances – nos petits héros souterrains ne peuvent prendre la parole. Dites à vos amis, votre famille, votre épicier pourquoi vous avez à cœur de promouvoir la culture d'aliments provenant de semences locales. Encouragez vos réseaux à soutenir le mouvement « Les semences, j'y tiens » ainsi que les nombreux organismes qui travaillent à maintenir la diversité des semences. Suivez-nous sur Facebook et Twitter et partagez l'information avec vos amis.

SOUTENEZ-NOUS
Familiarisez-vous avec USC Canada et nos partenaires semenciers du Canada et de partout au monde. Entrez en contact avec nous, soyez bénévoles en offrant temps ou talents, faites un don si vous le pouvez. Nous multiplions au moins par cinq tous les dons faits par des gens comme vous en trouvant des fonds équivalents auprès de donateurs privés, d'institutions et du gouvernement du Canada. Vous recevrez aussi un reçu aux fins d'impôt.

Deux moyens faciles de faire un don :


* Les frais courants de messageries s'appliquent. Détail : zipgive.com

 

FR-vive-les-semences-GAUCHE FR-nos-champions-des-semences-DROIT

Jose Santos (surnommé Chepe) est un agriculteur hondurien de La Esperanza dont la notoriété est bien spéciale : une fève a été nommée en son honneur.

Croyez-le ou non, mais les affinités du groupe Hey Rosetta pour les semences ne se limitent pas qu'au titre de leur album de 2011 (si bien intitulé « SEEDS »).

« Les semences sont vivantes et nous devons les manipuler avec soin », déclare Manika Begum, une agricultrice de 55 ans qui travaille avec son mari, Ayub Ali, dans le petit village de Nutunpura dans le nord du Bangladesh.

USC Canada emploie environ 20 personnes dans ses bureaux canadiens à Ottawa. Les postes vont de préposé au soutien administratif à professionnel en développement international. Des experts originaires des pays où nous travaillons gèrent et dirigent les bureaux de nos partenaires à l’étranger.

USC Canada is hiring-Join the team-2-FR

(English)

Opportunités

Sample Photo size 1

Lorem Ipsum is simply dummy text of the printing and typesetting industry. Lorem Ipsum has been the industry's standard dummy text ever since the 1500s, when an unknown printer took a galley of type and scrambled it to make a type specimen book. It has survived not only five centuries, but also the leap into electronic typesetting, remaining essentially unchanged. It was popularised in the 1960s with the release of Letraset sheets containing Lorem Ipsum passages, and more recently with desktop publishing software like Aldus PageMaker including versions of Lorem Ipsum.

Contrary to popular belief, Lorem Ipsum is not simply random text. It has roots in a piece of classical Latin literature from 45 BC, making it over 2000 years old. Richard McClintock, a Latin professor at Hampden-Sydney College in Virginia, looked up one of the more obscure Latin words, consectetur, from a Lorem Ipsum passage, and going through the cites of the word in classical literature, discovered the undoubtable source. Lorem Ipsum comes from sections 1.10.32 and 1.10.33 of "de Finibus Bonorum et Malorum"

Sample Photo size 1

Lorem Ipsum is simply dummy text of the printing and typesetting industry. Lorem Ipsum has been the industry's standard dummy text ever since the 1500s, when an unknown printer took a galley of type and scrambled it to make a type specimen book. It has survived not only five centuries, but also the leap into electronic typesetting, remaining essentially unchanged. It was popularised in the 1960s with the release of Letraset sheets containing Lorem Ipsum passages, and more recently with desktop publishing software like Aldus PageMaker including versions of Lorem Ipsum.

Contrary to popular belief, Lorem Ipsum is not simply random text. It has roots in a piece of classical Latin literature from 45 BC, making it over 2000 years old. Richard McClintock, a Latin professor at Hampden-Sydney College in Virginia, looked up one of the more obscure Latin words, consectetur, from a Lorem Ipsum passage, and going through the cites of the word in classical literature, discovered the undoubtable source. Lorem Ipsum comes from sections 1.10.32 and 1.10.33 of "de Finibus Bonorum et Malorum"

Page 1 of 3
LottaHitschmanova tbnQu’est-ce qui se cache dans USC?

USC Canada, autrefois le Comité du service unitaire du Canada, a été fondé en 1945 par Lotta Hitschmanova, Ph. D.. Aujourd’hui, nous nous appelons simplement USC Canada – mais nous cultivons encore les semences que Lotta a semées. Pour en savoir plus sur notre fondatrice, Lotta Hitschmanova, veuillez consulter Notre Fondatrice.

Newsletter

Recevez notre Cyberbulletin pour être au courant!

Contactez-nous

Écrivez-nous
  • Téléphone: 1-800-565-6872

Communiquez avec nous

Suivez-nous sur les réseaux sociaux!
Share Share Share Share Share
You are here: Home A propos de nous Notre approche About us